blog

Tu as accouché et ou allaité dans les 2 dernières années, lis bien ce qui suit. Ta blonde a accouché ou allaité dans les 2 dernières années, toi aussi tu ES intéressé.

T’es folle, Stéphanie.

Oui, je me parle de même desfois. J’étais couché dans mon lit avec mon grand de 3 ans pour la sieste. J’étais là, sur le dos, à me demander tout simplement: » What the FUCK is wrong with me?! » Rien de plus que ça. Ben, quin bin ta tuque, ça va te surprendre. Les HORMÔMES! Oui, je sais, ce sont les hormones. Mais comme la modification majeure de cet élément est due au fait que j’ai eu deux enfants, presque back-à-back, je préfère hormômes.

Ouais, j’ai fait un peu de recherche là-dessus, pis imagine-toi que tes hormones ne sont pas retournées à l’état  »apprivoisées » avant 2 ans après l’accouchement ou 2 ans après que tu aies fini d’allaiter. Pas pire, hein? Alors, en plus de te taper la grossesse, l’accouchement, les montées de lait, la douleur de la prise du sein, les nuits à ne pas dormir, les cycles déboussolés du retour des menstruations; tes hormones à l’état sauvage te font perdre la tête et penser que t’es à spin.

Des tours de manèges

Premier signal d’alerte évident à considérer: mes étourdissants sauts d’humeur. Ça allait et venait comme un balancier. Pas des balançoires de personne âgées, là! Non, monsieur. On parle de balançoires extrêmes que l’on retrouve dans les parcs d’attraction ou chez feu Michael Jackson. Je me disais, coudonc, est-ce qu’il y a juste moi qui n’est pas capable de revenir à MA version antérieure? Tu sais, la fille drôle, pleine d’énergie, fofolle mais pas barge. Ben, encore, spoiler alert: NON.

Je sais que si tu continues la lecture, tu te sens probablement concernée. Ou encore, t’es caché dans un garde-robe quelque part, ben tranquille, pendant que ta blonde pète une coche parce que le chien a mangé la mitaine du p’tit #quesséquonvafaireymanqueunemitaine #mondieulechien. Mais t’as pas peur, non monsieur!

T’as pas peur de ne plus jamais retrouver ta blonde, tu es plus fort que ça (souvent, presque tout le temps, desfois…)!

Peut-être même que ta valise est sur le bord de la porte. Je ne te juge pas, on se sauverait à moins. Attends quand même, il y a probablement quelque chose à faire. Je vais nuancer.

Voir son médecin

Oui, il a fallut que je me rende à l’évidence que je ne pouvais pas continuer sans aide. Pas sans détruire mon estime de moi si chèrement regagnée. Même si je fais tous les efforts du monde pour demeurer constante et stable, en ce moment, j’ai besoin d’un coup de pouce. J’en ai parlé à mon doc qui m’a gentiment expliqué que c’est normal et qu’il y a des choses que je peux faire pour aller mieux. La routine, par exemple. Se rassurer avec la routine, anticiper la journée, avoir des coups d’avance et pouvoir prendre ça plus relaxe avec les enfants en rentrant du travail.

Chouchouter ton réseau

S’assurer de continuer à nourrir ses amitiés. Continuer de sortir (pas ces temps-ci, mais il y a d’autres moyens qui existaient pour les amitiés longues distances avant la #COVID19) et de rencontrer ses amis et sa famille.

Une pilule, une petite granule

Évidemment, il y a la solution en comprimés. Je vais le dire, parce que j’assume ce que je fais pour m’aider et que si ça peut amener des gens à demander de l’aide, tant mieux. J’en prends. Ben oui. J’aimerais mieux ne pas avoir besoin de ça, mais je me suis dit que je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour aller mieux et ça fait partie du plan de secours. Alors, je me passe la bouée et j’accepte qu’on m’aide à flotter. Ceux qui ne comprennent pas où qui jugent, #mencalisse. Sais-tu combien ton opinion t’appartient?

Voir son Psy

Tu peux prendre juste des pilules pour t’aider. Je vais te dire cela juste de même, l’opinion que tu as de toi-même joue énormément sur ton estime de toi et de comment tu vas répondre à ce qui t’arrive. Le fait que tu sois déboussolée, que tu aies besoin d’aller voir ton doc pour avoir de l’aide, que tu aies de la misère à donner à ta famille autant que tu souhaiterais, ça t’affecte directement. Réfléchis-y une seconde. Est-ce que tu te trouves plus ronde, moins désirable, plus irritable, incapable de prendre des décisions assumées, etc? Laisse-moi te suggérer de prendre ces difficultés-là comme une opportunité de régler des blessures sournoises et bien cachées, qui n’attendait que ta vulnérabilité (ou vulvérabilité … oui on a accouché, non les kegels c’est pas le fun à faire) pour te rebondir au visage. Ben oui, desfois tu pleures ta vie et tu ne sais pas pourquoi. Oui, les hormones sont en grande partie responsables de ce qui t’arrive. Ne sous-estime pas les bienfaits d’aller parler à quelqu’un qui ne racontera JAMAIS à qui que ce soit te secrets les plus darks, les plus fantasmiques, les plus insécures, les plus farfelus, etc. Oui, ta vie de couple a assurément changée et desfois on ne sait plus où tracer les lignes de l’acceptable ou de la normalité. Pas pour le reste du monde, mais pour soi. Pour que moi, Stéphanie Deschamps, je sois heureuse dans la vie. Pas pour ce que mes parents, mon chum ou mes enfants souhaitent ou me fassent comprendre ce qui est bon pour MOI.

Sortir dehors, faire du sport, méditer

Combinaison idéale parce que tu peux tout faire cela en même temps, en prenant une marche, en faisant du vélo, des squats ou des estik de kegels… N’importe quelle activité va t’aider. T’es pas en forme? Marche 5 minutes. Besoin de plus? Retournes-y dans la journée. Les enfants sont toujours là? Sors la poussette, le chariot n’importe quoi qui te permette de le faire.

Même à l’époque de l’épique-démique …

Le sport et la médiation vont t’aider à éliminer un surplus de stress que tu trimballes quotidiennement (de pair avec le surplus de poids).

Communication avec ton conjoint

Oui, absolument! Tu dois en parler à celui ou celle qui partage ta vie. Peut-être que pour toi, ce qui se brasse en dedans est une évidence. Pour lui ou elle, peut-être que c’est du rejet, peut-être que c’est un désintéressement ou peut-être aussi qu’il ou elle comprend BEAUCOUP PLUS que tu penses. Dis-toi que si tu gardes le statu quo, que tu ne parles pas, rien ne changera.

Tu vas spinner dans ta boue intérieure, en faire friser sur tout ce que tu touches et tu vas te sentir… sale. Elle va te recouvrir, tes enfants, ton couple, ton bouleau… tout.

Bien sûr que tu as peur. Moi aussi, j’ai peur. Peur de me tromper, peur de donner des munitions aux autres pendant cette période de vulnérabilité, peur de voir clair et de réaliser que je ne suis pas avec celui ou celle que je devrais, peur du contraire, de la même affaire, du peut-être que… si jamais… je deviens complètement FOLLE, juste à revirer tout cela de bord dans ma tête. Alors que, si je laisse un peu le drame de côté, le pire qui va arrive sera une prise de conscience et un lâcher-prise sur le passé et les doutes.

Loin d’être évident de SE choisir

Je n’ai pas dit que la démarche est facile, hein? Si tu lis encore, c’est parce que cet article resonne en toi. Peut-être même que ta petite voix t’implore depuis un certain temps pour que tu prennes position.

Relativiser

Tu sais pourquoi j’écris? Parce que je ne suis plus capable des images de parents parfaits qu’on voit partout et qui nous forcent à penser qu’on en fait pas assez parce qu’on ne mange pas bio, parce qu’on est pas au gym au moins 3 fois semaines, parce que les enfants ont écouté 1.5 h de télé l’autre jour parce que j’étais fatiguée; ces images me saoules! Elles me donnent le tournis.

Elles ne montrent pas papa tout nu, misérable à côté de la bassinette, cerné jusqu’aux aisselles, qui essaie d’endormir le petit pour la 4ième fois cette nuit. Elle ne montrent pas des parents au bord du gouffre, qui manque d’air pour eux-mêmes et leur couple. Parce que tout le monde mérite de passer au travers d’un article qui ne colle pas nécessairement à sa situation mais qui fait réfléchir. Parce que briser l’isolement c’est de dire aux autres: « Eille, t’es pas tout seul. »

J’ai une amie qui …

J’ai une idée. Parle-moi de quelqu’un que tu connais qui vit ça ou qui a vécu une expérience semblable. Dis-moi comment ça se passait pour il ou elle. Raconte-moi ce que cette personne a fait pour aller mieux et comment ça évolue. À Go, on se donne nos trucs.

MERCI

Je suis là, si tu te sens seule, si tu te sens perdue. Je passe à travers, moi aussi. Je pense que le pire est fait de mon côté, je suis capable d’en parler, de mettre cela public. Les gens qui lisent mes articles me rendent plus forte et me donnent du courage. Il me disent que je n’écris pas en vain. Même si j’écris pour moi au départ (exutoire), imaginer que je peux aider quelqu’un me rend fière.

Partage donc, on achète et on lit local! 😝

Si tu n’as pas ri une fois en lisant ça, je vais me forcer la prochaine fois. Si tu as souris, tu dois partager mon article à une personne à qui cela donnera le sourire aujourd’hui.

Les « Pourquoi? »

Malgré l’approche de la 40aine, je conserve un côté enfant qui souhaite que la magie existe bien en ce monde. Au plus profond de moi, j’avoue faire le vœu qu’elle ne soit pas que coïncidences ou en lien direct avec notre capacité de nous émerveiller. Je veux des dragons, des farfadets, tout ça.

La petite histoire de la série des « Pourquoi? »

Bien que mon petit de garçon de presque trois ans commence à fabuler et à raconter des histoires divertissantes, il pose aussi un nombre croissant de questions. Même si j’en suis étourdie, je me force à me pencher sur des questions sérieuses comme:

  • Pourquoi les chats courent?
  • Pourquoi est ce que je regarde dehors quand je conduis?
  • Pourquoi ça?
  • Pourquoi qui?
  • Pourquoi, pourquoi?
  • Maman?

Je réponds avec beaucoup de créativité et parfois même avec poésie à ces questions fondamentales. Je me dis que le nombre de questions m’autorise à la dérision et aux réponses empreintes de magie. C’est quand même mieux qu’un « parce que » bien sec. Jugez-moi tant que vous voulez, un grain de folie n’a jamais tué personne. Et qui n’a pas connu la ténacité d’un trois ans à obtenir des réponses satisfaisantes, ne pourra « juste pas » comprendre.

Mise en garde: La question suivante revient périodiquement, c’est-à-dire, soir après soir.

  • Maman? Pourquoi il fait noir?
  • Parce que c’est le soir, mon coeur.
  • Pourquoi c’est le soir?
  • Parce que le soleil s’est couché.
  • Ah… Pourquoi?

Tu vois mon coeur, ça fonctionne comme ça. D’abord, le soleil se lève le matin parce qu’il est amoureux des oiseaux. Il aime les regarder et les écouter chanter. Les oiseaux ne chantent pas quand il fait nuit. Alors, le soleil brille dans la journée pour que les oiseaux lui fassent des parades, chantent et voguent sur les courant d’airs chauds. Ensuite, quand le soleil est fatigué d’avoir créé la lumière toute la journée, il part dormir. Il cède sa place à la Lune.

La lune accepte de remplacer le soleil parce qu’elle est amoureuse des étoiles. Elle sait qu’elle ne peut pas les voir beaucoup pendant la journée, à cause du soleil qui brille trop fort. Elle sort donc la nuit, tamise sa lumière et permet aux étoiles, qu’elle aime tant, de briller de mille feux.

Tu seras surpris d’apprendre qu’il y a des nuits où des milliers d’étoiles effectuent des plongeons en laissant des traînées lumineuses derrière elles. Elles filent à toute allure pour rattraper le temps et transformer les adultes en enfants. Elles adorent faire rêver les humains qui les voient. Elles partagent leurs rêves secrets.

Parfois la nuit, les aurores boréales débarquent pour donner un spectacle. C’est toujours une surprise. Magnifiques et insaisissables, elles prennent d’assaut le ciel en s’ondulant telles des sirènes aux longs cheveux et à la queue de poisson; translucides et incandescentes. Comme un chant de sirène, leurs lumières hypnotisent et nous gardent dans un étant d’enchantement.

Voilà, mon coeur. C’est un peu tout cela qui se passe avec le jour, la nuit, les étoiles et tout ça. Viens, on va jouer dehors.

Pourquoi?

(soupir d’étonnement et sourire en coin)

Si ce récit vous a plu, n’hésitez pas à le partager ou à commenter avec un thème de Pourquoi? que vous aimeriez voir expliqué ici.

L’automne qui pointe son nez, la nature qui prépare ces plus beaux arrangements; c’est la saison du vent, c’est la saison des changements d’énergies.

On troc la fébrilité et l’excitation des vacances et de la chaleur pour les préparatifs à l’hibernation.

On ferme la piscine. On range les chaises longues et on fait la dernière tonte du gazon.

On cuisine, on popote, on prépare à l’avance. On cherche le réconfort dans la bouffe, le thé, les feux de foyer et les draps de flanellette.

Dehors, ça sent la neige. On sait que l’hiver appelle à devenir la prochaine saison. On sait qu’il est long et rigoureux, mais comment l’éviter?

J’ai brûlé mon bâillon

Avec lui mes vêtements noirs

J’ai remis des rubans dans mes cheveux et du vent sur mon visage

Il a chassé mes nuages

J’ai mis de l’ordre et j’ai fait mon lit

Je suis partie redresser l’horizon

Un peu à tâtons

Et, d’une caresse de la main, j’ai calmé la mer

J’ai repeint ma chambre en pétales de fleurs

Afin de m’envelopper de douceur, de couleur et de féminité

Et parce que leurs rires m’avaient manqué

J’ai fait mon lit sur une plage

J’ai bu du soleil et du sel sur ma peau

J’ai fredonné la lune et le ressac, jusqu’à plus soif

J’ai pris quelques crins de cheval pour nouer ensemble les barreaux de ma cage et en faire une échelle de corde

Et monter jusqu’à moi

Je me suis regardée et j’ai souri

Je me suis bercée et j’ai compris

Je me suis réconciliée

Et j’ai continué ma vie

Happy 2019!

It’s been a while since I have wrote anything for this blog. To tell you the truth, the tips I gave in Conceiving a baby, conceiving a future: ups and downs and a few free tips. really worked out for me. I am pregnant and waiting to meet my little boy. I am now at week 37 and it always amazes me to feel that little spark of life inside my belly. I am priviledge to know that feeling. I am rarely excited about something but now I catch myself thinking of what he’ll be looking like, what will be his cycle of sleep and etc. I can’t wait to hold him in my arms and present him to his big bro.

So why did it take me sooooo long before posting anything new and pregnancy related on my blog? Simply, I don’t have the pregnancy that is very inspiring to write about. Maybe I realized just now that I should write about it to bring comfort to others going through «not so dreamy» pregnancies. Really, everybody is different and react differently to this big change and hormonal dance. For me it means very low blood pressure, weakness, all the symptoms of a burnout except for the sadness that generally comes along.

This summer was the hottest in a long time and I had to stay inside de whole time to prevent myself from fainting and scaring off my boyfriend with my health.

After that, I was unable to stand up for more than 5 minutes. Worthless to mention all the feelings of guilt and uselessness that came with this condition.

So, soon, I will be meeting with that new marvel of My world and forget all about the past few months. Life is wonderful and every moment deserves our full attention. In My next post, I will tell you about what I have learnt from this experience.

Until then, please tell me all about your not so perfect pregnancy. I am sure I am not Alone!

Take care 😉

Ever wondered what to put in that macaroni to make it look and taste exactly like the one you ate at the Chinese restaurant/buffet?  I did. First, I thought soy sauce was the secret, turns out it is only part of the solution.  Way too salty to be the only ingredient browning the macaroni… hum… let’s Wordpress it!

Here you go, finding this amazing and easy recipe, ready in 1/2 hour (4 servings):

Yum-Me Chinese Macaroni

Ingredients

  • 3 cups of cooked macaroni (al dente)
  • 1 pound of raw medium ground beef or porc (or a mix)
  • 1 1/2 Cup of raw vegetables sliced or chopped (put more if you like but you will have to adjust the liquid)
    • My macaroni will have anything that is left in the fridge: celery, mushrooms, green and red peppers, zucchinis, onions, cauliflowers.
  • 1 table spoon of olive oil

The Sauce

  • 1 1/4 Cup of beef broth
  • 3 crushed garlic cloves or 1 tea spoon of prepared garlic
  • 1/8 cup of soy sauce
  • 1/8 cup of molasses
  • 1 table spoon of Worcestershire sauce
  • Black pepper to taste

Preparation

  1. In a super large frying pan heat the olive oil,
  2. fry the veggies until tender (save into a bowl aside)
  3. Use the same hot frying pan to brown the meat
  4. Meanwhile, mix the ingredient for the sauce.
  5. When the meat is half-way cooked, pour half of the sauce in the frying pan
  6. Let it cook on medium heat for about 3 to 5 minutes or until the meat has absorbed half the sauce.
  7. Add the softened veggies (without the water at the bottom of the bowl!) and the macaroni
  8. Mix well
  9. Pour what is left of the sauce
  10. Grind and add a dash of black pepper
  11. Let it simmer on low heat until the liquid is completely absorbed
  12. Serve immediately
This recipe is a 100% Logan approved and is great for lunches! I you like pasta recipes, please check out the 2 Salmons Spaghetti Recipe – easy and absolute delight.
I would love to hear about how you enjoyed your meal or to receive your suggestions. Is there anything to add in the ingredients or the preparation steps?  Please let me know so we can make this a meal to put on the menu every week.

Thank you for dropping by and share if you liked it!

Winning the lottery

Conceiving a baby is something tricky just like winning the lottery.  Did you know that, and even in the best conditions, you have 25% chances of getting pregnant on the most fertile days?  This was not something that I was aware of when I got pregnant with my fist son.  It took us less than 2 months before I tested positive. Yay!

Now, it’s different for us. We are trying to conceive a second time and it’s been couple of months, so I could not help myself but to surf the net for different reasons.  For starter, I got symptoms of early pregnancy at my last two cycles.  Especially this time where I tested negative a dozen times plus on the blood test that turned out to be negative. Now, I know some people will testify that they tested negative until their body actually showed they were pregnant, but for now I think I am just crazy. I was before wanting to have a baby, I don’t see why it would have changed after giving birth to my first son.

Pregnancy Tests – Home Tests

tests newkids website

If you are like me, this floating period of uncertainty between conception and periods will drive you nuts. If you are too excited (not to say crazy up the wall) to get pregnant, you will pause to « listen to your body » and feel all potential changes in your general health condition. And folks, that is dangerous!  You body could tell you the truth and you might not want to listen OR your body could play mind games with you. That trickster! The best way to find out is to keep busy until your next periods. If they don’t show up, you might be lucky enough to be pregnant.

It’s a long run (2 weeks or a little more) before you can take the pregnancy tests and produce enough hCG hormones to have reliable results.  If you test too soon, the home test will be negative. Good thing is that after implantation, the level of hormone doubles up each day. For my first son, I tested 4 times before the positive result.  This time, I tested so many times that I had moments full of hope (and eating everything that I am craving for because, oh well, I am pregnant); and other times where I feel disoriented and confused because it is not yet the time for testing and deep down I know it might not be it….

Speaking of Testing with a capital « T ». I found myself to be very compulsive with the testing. (Me!?) As months go by, I am thinking I should buy tests at the dollar store if I don’t want to end up ruined (rolling eyes). Maybe that’s just me but I am pretty sure I am not the only one ;). Soooo, next time, I will at least wait to skip my period before I do a 6035ab2979f96a7446cf6c0505b65c38--pregnancy-announcement-dog-new-baby-announcementsdarn test and probably divorce because my boyfriend will not want to stay with the crazy old lady… and oh yeah, I am 37. To keep me busy, I read about pregnancy (obsessive, me?!).

Check out this website if you want tips on how to get pregnant and what should you consider.

So, here are the websites I found the information I wanted about tests:

Here are the websites I found the information I wanted about when actually do the test:

A Few Tips

If you don’t like to read that much, let me summarize for you.  Here are a few tips that I gathered on different reliable websites:

  1. Have fun with your partners and agree on how disciplined you want your couple to be to make this happen. This will save you some arguments or crisis.
  2. Take care of yourself before getting pregnant
    • eat well
    • exercise
    • have fun
    • breathe
    • dance to shake the stress away or whatever your thing is
  3. Drink water
  4. Take folic acid (before and during pregnancy)
  5. Check your cervical mucus, ovulation cycles are different for every woman. Eggwhite-like consistency is a pretty good indicator you are ovulating.mucus cycles
  6. Stay positive. It will happen, either naturally or with a little push.  Keep calm and make this baby!
  7. Technology at your Service. There’s an app for that!

Some phone App will help you track your cycles and even send your reminders of important days with regards to ovulation. My favorites are Flo and Glow:

Websites

Lastly, there is a bunch of websites and forum about pregnancy.  I just love the Baby Centre Website. They have so much information available and a positive way to word it. When you’ll become pregnant, even more when you’ll be pregnant of your first child, you will love the Pregnancy section where you learn all about how you and your baby transforms into a family.

My Wishes to You

I wish you good health and luck if you are trying to conceive. I would love to hear about your story and how it goes for you. Please comment and share this post for all the women out there wishing to catch a little of angel dust.

www.youtube.com/watch

I have to share this video that I found on LinkedIn today. This is a well invested 4ish minutes of your time, maybe the best 4 minutes of the week.

This gentleman is talking about positive leadership in the workplace, providing real examples. This is totally translatable in communities and in your family. Being a leader, a leader that everyone will follow, means that you have integrated that you are nothing alone. True leaders stand out because they know how important it is to have everyone on board. They will achieve that by putting others first and creating a safe place and a place everybody will feel welcomed.

I suggest you watch this and think about your goals and how you thought about getting there. I am sure you will see new opportunities after you’ve watch this video.

Night time

I have never been a real morning person. I fake it because life is requesting of me that the days begin early. And it’s fine. I enjoy doing a lot of things in the morning to relax a bit in the afternoon, « savourer » a little sleep in a sun ray.

Every moment count

I have become a mother not so long ago and my cycles (day-night-sleep) have changed. Ever since, I realize everyday how life is about small things and my ability to make every moment count. For example, we I come home at night with my son, we don’t have much time together before he goes to bed. So, what do I do? I play with him until dinner time. I leave my phone in a drawer somewhere (unless I take pictures) and I am fully present with him, for us both. I don’t want to be angry at Time. I am presently reconsidering some choices that I made to allow me to spend more family time… I will get there.

After dinner it’s bath time and, then, we play again. Finally, he goes to bed and my wounded torture mother heart feels better because the evening mattered.

I apply the same mindfulness concept for myself. When the lights go off, it is the time for me to connect with my soul and to bond with nature.

Sometimes it happens all in my head when I review the day and consider if my decisions are align with my plan. Mostly in summer, I will enjoy a small walk in the warmth of the night to recharge my battery and connect with magic and mystery.

Connecting with myself every night has always helped me to stay strong and captain of my destiny. I am not alone now but I will never give up on Me and will continue to date myself every night. For my own good.

The Ring

I bought that ring when I was pregnant of my son.

I chose it because of the combination of Tree of Life and the « Gratitude » inscription carved into the ring.  I though it graphically carried out how I felt.

gratitude1

Since my 25th birthday, all I wanted was to have a kid but I knew I had to make important choices to make it happen.  Finally, it was the gift life gave me on my 36th birthday.

If you have been pregnant, you know it ain’t always easy. You have to overcome great fears and physical important changes. But like I said, I had wanted to be a mother since I was 25 years old.  And I fought and worked hard on myself to end up giving birth to the most amazing little boy.  So, I wore and looked at that ring (still am) everyday as a reminder of my gratitude.  And looking at it, I realized that this dream came true because I kept a positive attitude in life and was thankful for all the little steps I would take toward that dream.

An Attitude to Keep

So, for me anyway, Gratitude is an Attitude that can change any ordinary life into a life full of light, kindness for ourselves an others and full of love.

If you want a reminder similar to the one I wear everyday, please contact me.

deesteph also on Instagram

I am reposting this because, knowing a little more about ourselves certainly helps us being better and more conscious parents.  I actually went online to take the Myer-Briggs test and the results were just amazing.

Finaly, I could put into words feelings I had about myself for years. If you want to know, I am a campaignerCampaigner or ENFP. I am part of the Advocate Family (that I knew).

It’s all clearer for me now how discipline is not my biggest strength but that I will be very good at helping my child see the different angles of situation or  to teach him how to size people better.

You can take the test here. Caution, this is creepy how the results can reflect reality.

Enjoy the moment and take a good tea reading what you are all about.

MBTI is a test used to measure how people perceive the world and how they make decisions. INTJ, ISFJ, INFJ, INTJ, ISTP, ISFP, INFP, INTP, ESTP, ESFP, ENFP, ENTP, ESTI, ESFS, ENFJ, ENTJ. INFP – intense, quirky ENFP -quirky, gentle, friendly INFJ – anxious, empathetic ENFJ – empathetic, passionate, driven ISTJ – traditional, reserved, logical […]

via The 16 personality types using the Myers-Briggs: type indicator — Wonderland-is-Mad